Que faut-il prendre dans sa trousse à pharmacie?

Je sais que de nombreux articles ont été faits concernant la trousse à pharmacie mais j’avoue que j’avais du mal à m’y retrouver.

Attention je ne travaille pas dans le milieu médical donc ce n’est qu’à titre indicatif, je vous conseille de vérifier votre liste finale avec un médecin.

Je vais classer les éléments dans trois catégories :

  • Les médicaments oraux
  • Les médicaments à appliquer localement
  • Les non médicaments

Je pense qu’il faut bien se connaître avant de faire sa trousse :

  • Suis-je sujet à des allergies?
  • Ai-je des problèmes d’estomac? de maux de crâne? d’articulations? Est ce que je porte des lunettes? Lentilles?

En effet, même s’il faut emporter un peu de tout, il est sûr que si vous êtes un peu plus sensible de l’estomac, sujet au maux de tête ou autre, vous allez devoir en emporter un peu plus de ce côté là.

Dans les médicaments oraux :

  • Antidiaréhique (type immodium) + Antibiotique (si ça dure plus de trois jours…)
  • Anti-douleur (paracétamol)
  • Anti – staminique (pour nous quand on arrive dans une nouvelle destination 🙂 )
  • Anti nauséeux (type mercalm) pour les transports mais aussi pour les nausées en général
  • Arnica en homéopathie : pour les premières grosses randonnées

Dans les médicaments à appliquer par voie locale :

  • Un répulsif moustique (attention bien prendre un tropical)
  • Un apaisant moustique (nous prenons pour notre part un avec des corticoïdes car je fais des allergies mais ce n’est pas obligatoire)
  • Une crème anti inflammatoire (type voltaren) pour les petites chutes
  • Un désinfectant (on m’a conseillé plutôt la Bétadine si on va en pays chaud car ça se conserve mieux – Mise à jour : pour notre part nous nous servirons de l’huile essentielle de tea three pour se desinfecter)
  • Une crème pour les brûlures (type Biafine) pour les premiers jours au soleil…
  • Sérum physiologique (pour les petits orgelets, séjours prolongés dans les avions…)
  • Un anti-coagulant : pour arrêter les saignements (utile dans les pays tropicaux! – mise à jour : nous n’en prendront pas suite aux conseils de notre medecin)

Les non médicaments :

  • Du coton, coton-tiges, compresses et des pansements.
  • Un petit ciseau.
  • Huile essentielle de tea three (pour désinfecter, apaiser les brûlures de moustiques…)
  • Huile essentielle de menthe poivrée (pour les nausées dans les transports ou si on a besoin d’un petit coup de fouet 😀 )

Attention aux huiles essentielles, il faut bien lire la notice car cela s’utilise en très petites quantités. Je les prends en doublon de certains médicaments car par exemple le mercalm est assez fort (je m’endors en général avec ce médicament) du coup je préfère privilégier les huiles essentielles si possible.

Pour les parisiens, la pharmacie city pharma (dans le 6ème) propose des prix très compétitifs sur toute la pharmacie et parapharmacie.

Publicités