Préparer son voyage: bénéficier des bons plans

Comme je l’avais dit dans mes précédents articles, il est primordial de s’inscrire à des newsletters afin d’économiser sur le prix de vos billets d’avion, bus et transports en général…

Si il n’y a qu’une seule newsletter à recevoir, c’est celle là! Voyages pirate n’est ni une agence de voyage, ni un comparateur voyage mais une équipe qui cherche les meilleurs deal (et souvent erreurs de prix) autour du voyage. Ils les postent ensuite sur le site donc il vaut mieux être rapide pour en bénéficier.

C’est grâce à ce site qu’on a pu acheter des billets à 1 euro en bus pour la Nouvelle Zélande 😉

  • Les compagnies aérienne low cost

Nous nous étions inscrits à plusieurs newletters comprenant des compagnies classiques et des compagnies low cost. Aurant vous dire que même avec des promotions, les companies classiques n’étaient toujours pas au prix des low costs.

De mon point de vue, il suffit donc de s’inscrire uniquement aux newsletters des compagnies low cost.

Pour l’océanie et l’asie : Jetstar, Tigerair et AirAsia. Attention je n’ai mis que les compagnies qui étaient le plus intéressantes en terme de nombre de destinations, il existe en effet beaucoup plus de compagnies low cost qui ne desservent souvent qu’un seul pays…

  • Les blogueurs voyage:

Rendez vous ici pour voir un article sur mes bloggeurs préférés.

La majorité de vos questions trouveront une réponse sur ces blogs car on se pose TOUS les mêmes questions.

J’indiquerai juste une précision qui concerne les réductions pour les vols intercontinentaux, les frais bancaires, les assurances… Il vaut mieux regarder les bloggeurs de votre continent car les offres et les réductions ne s’appliquent malheureusement pas partout comme vous pouvez vous en douter.

[Pérou] Lima, Aréquipa et le Canon de la Colca

Le Pérou est certainement un des plus beaux voyages qu’on ait jamais fait, tant au niveau culturel qu’au niveau nature. Je ne sais même pas pourquoi on hésiterait à faire ce voyage tant il y a à voir et découvrir. Ce pays permet de passer par des paysages à couper le souffle entre montagnes, plages et déserts mais également de voir l’incroyable gentillesse des péruviens.

On vous emmène pour quinze jours à la découverte de ce pays fabuleux…

Deux jours à Lima

La capitale Lima est un peu un passage obligatoire pour toute personne se rendant au Pérou à part si vous faîtes le choix de faire de nombreuses escales… Et c’est tant mieux car cette ville est au bord de l’océan et vous permet de vous remettre du décalage horaire avant de commencer votre ascension dans les montagnes péruviennes.

Lima est une ville riche en jolies églises, petites rues et c’est également le moment de faire de jolies découvertes culinaires: pour notre part du ceviche (miam!) et on a aussi goûté de l’Inca Cola, la boisson locale, bon celle-ci était un peu trop sucrée à notre goût!

Pour vos déplacements, rien n’est plus facile que la petite carte rechargeable qui vous permet de prendre n’importe quel bus, et ces derniers ont leur voie privilégiée sur les grands axes ce qui évite d’être coincé dans les bouchons 🙂

On a visité:

  • La plazza Major: magnifique place qui vous rappelleront les places espagnoles bordées par des monuments magnifiques. Notamment le palais du gouvernement et l’immense cathédrale.
  • La plazza san martin
  • L’église et le couvent de Saint François d’assise
  • Le long de la côte du quartier Miraflores qui offre de magnifiques vues de l’océan

On dort dans le quartier de Miraflores à la Casa de Baraybar qui est aussi colorée que jolie!

Deux jours à Aréquipa:

On prend un vol de Lima à Aréquipa. On se retrouve à 2335 mètres d’altitude et le manque d’oxygène se fait déjà sentir. On gravit quelques marches pour arriver à notre chambre d’hôtel et on est déjà essoufflés!

Pour ce premier soir à Aréquipa, on découvre le Pisco Sour, le cocktail péruvien le plus connu à base de Pisco (l’alcool local), de citron et d’oeuf! Plutôt pas mal mais pas forcément une bonne idée quand on a déjà la tête qui tourne.

Le lendemain on parcourt la ville qui est un véritable coup de coeur! Le centre ville historique est même classé au patrimoine mondiale de l’unesco. Si vous vous levez assez tôt vous voyez les immenses volcans qui entourent la ville (ils sont cachés par les nuages plus tard dans la journée). C’est magnifique et très impressionnant. La place centrale est très jolie, mais le joyau de cette ville c’est son couvent, le plus grand au monde! Le couvent de santa Catalina est constitué de petites pièces et places qui se succèdent avec des fontaines et des murs multicolores, c’est vraiment un endroit magnifique.

A Aréquipa, on loge au Posada Nueva Espana qui dispose d’une adorable cour intérieure dans laquelle on a pris nos petits déjeuners.

Escale dans le canon de Colca:

Avant notre arrivée au lac Titikaka, on s’arrête dans le canon de la Colca, c’est un des plus grands canon au monde… On s’arrête pour une nuit où on fait une randonnée avec un péruvien qui a parcouru les Etats Unis à pied! On parle bien entendu plus du Pérou et il nous fait découvrir des plantations de qinoa de toutes les couleurs (blanc, rouge et vert), bien que courte cette balade est épuisante car nos corps ne sont clairement pas encore habitués à l’altitude!

On vous retrouve pour la suite de cette aventure dans un autre article avec la découverte du lac titikaka, de Cuzco, du Macchu Picchu et du désert de Huaraz!

 

Dix indispensables pour vos voyages…

img_8926

Les invalides, Paris

Il n’est pas toujours facile de faire son sac pour un voyage… Voici 10 indispensables à avoir dans votre sac, que ce soit pour 15 jours ou pour 1 an !

  • Du gel hydro alcoolique : indispensable dans tous les pays car on n’a pas toujours l’opportunité de pouvoir se laver les mains pendant la journée.
  • Des lingettes bébé : un peu pour la même raison que le savon hydroalcoolique mais aussi pratique pour les longs trajets en avion pour faire un brin de toilette quand on a pas accès à une douche pendant deux jours 🙂
  • Un cadenas : il ne faut pas qu’il soit trop gros car il servira à fermer votre sac à dos. En effet il arrive très souvent de laisser son gros sac dans un hôtel pendant que vous faîtes une excursion quelque part, c’est donc rassurant d’y mettre un cadenas. (j’ai trouvé le mien pour 3 euros ici)
  • Des mouchoirs ou papier toilette : ce titre vous dit tout car en effet il y a beaucoup d’endroits où il n’y en a pas dans les toilettes…
  • Un tote-bag ou sac en tissu : vous avez surement pris votre sac à dos et c’est tout, mais parfois on a juste envie d’avoir un petit sac pour une journée où on marche pas beaucoup et il est également très utile pour faire vos courses 🙂
  • Une serviette micro-fibres : coucou les serviettes Décathlon ! elles prennent peu de place, ne pèsent rien et sèchent vite, que demander de plus?
  • Un pyjama qui peut aussi se mettre en journée : en clair un pyjama qui n’a pas l’air d’un pyjama car on peut se retrouver en galère de vêtements propres et on est bien content de se dire qu’il reste toujours le pyjama « au pire ».
  • Une multiprise : ça vous évite d’amener plusieurs adaptateurs.
  • Des sacs congélation : c’est très pratique pour compartimenter ces affaires quand on ne veut pas rajouter du poids et pouvoir se repérer dans ses affaires. Occasionnellement ils permettent de conserver un peu plus longtemps la nourriture.
  • Quelques épingles à linge : très utile pour accrocher sur un ventilateur des sous vêtements qu’on vient de laver à la main (true story!)…

[Thailande] Les roses du nord

Chiang Mai a comme surnom la « rose du nord » de la Thaïlande, je rajoute également Chiang Rai qui mérite aussi ce surnom de mon point de vue même si la ville est beaucoup plus petite que sa grande sœur.

Deux jours à Chiang Rai

Chiang Rai est la plus grande ville de l’extrême nord de la Thaïlande. On peut y faire des treks et il y a de nombreux temples. Elle est surtout connue pour la région du triangle d’or qui se situe à un peu plus de cent kilomètres au nord. Cette région marque la frontière avec le Laos et la Birmanie.

On a pu voir les frontières mais malheureusement le musée de l’opium qui raconte l’histoire de cette région était fermé.

Sur le chemin du retour nous passons par le parc national Ban Pha Hi. Il borde la frontière birmane et la vue des deux côtes de la frontière est très jolie. On s’arrête aux grottes Tham Luang qui sont immenses!

Le lendemain nous visitons les deux attractions de la ville: le temple Baan Dam (ou aussi appelé le musée de Baandam) qui est en fait un ensemble de temples construit par un artiste thailandais qu’il a ensuite rempli de ses œuvres. L’endroit est étrange pour ne pas dire glauque car on y trouve des squelettes d’animaux et des animaux empaillés ainsi que des bouddhas… concept étrange mais c’est à voir car les temples sont très jolis.
On visite ensuite le temple Rong Khun (aussi appelé le temple blanc) qui est tout le contraire car il est entièrement blanc et argenté, et avec ces créatures fantastiques on se croirait sortis tout droit du Seigneur des Anneaux.
On finit par une cascade (Khun Korn), très jolie et fréquentée par de nombreux thaïlandais en vacances.

Quatre jours à Chiang Mai:

Après 3h de bus on arrive a Chiang Mai, la rose du nord. On prend un peu plus de temps ici car il y a beaucoup à voir.

  • La ville de Lampang et le temple Wat Phra That Lampang Luang . La ville ne nous marque pas à part son bord d’eau aménagé casiment que pour les piétons, avec les nombreuses fleurs c’est plutôt joli. Le temple est très beau car situé un peu en hauteur et c’est un des plus anciens de la région.
  • Chiang Mai a la particularité de se situer au pied d’un parc naturel, le Doi Surthep. On profite de notre balade pour visiter un village Mong (du même nom) qui nous permet d’en apprendre un peu plus sur les tribus vivants en Thaïlande car il comprend un petit musée très intéressant et en anglais!
  • On profite aussi d’être à Chiang Mai pour visiter la ville. Au programme, la visite d’une partie de ses temples (car il y en a énormément) ainsi que ses marchés de nuit qui sont réputés dans toute la Thaïlande. On aime bien les temples Wat Chedi Luang et Wat Prah Singh. La ville se fait facilement à pied notamment le soir avec ses impressionnants marchés de nuit qui vend de tout mais surtout de la nourriture délicieuse!

Informations pratiques:

  • Je vous déconseille de faire le trajet Chiang Rai au triangle d’or en scooter, c’est vraiment très long (on a presque mis 2h)… Pour les petits budgets, il y a des bus qui vous y emmènent pour moins de 50 baths.
  • Il n’y a apparemment qu’une compagnie de bus pour relier Chiang Rai à Chiang Mai et il s’agit de Greenbus. Vous n’avez pas besoin de prendre une bonne « classe », tous les bus sont climatisés.

On loge:

  • a Chiang Rai: On reste au Baan Nukanong Guesthouse, un petit hôtel basique mais la personne qui gère l’hôtel parle très bien anglais et nous donnait de super conseils.
  • A Chiang Mai: Le RCN Court & Inn fait des chambres basiques, le prix était un peu élevé par rapport à la saison (basse). Et je n’ai pas trouvé le gérant très sympathique…

[Laos] Vientiane et l’incroyable Luang Prabang

Après le sud du pays à moto, on continue notre voyage au nord du Laos avec la découverte de la capitale Vientiane et de l’incroyable site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO: Luang Prabang.

Deux jours à Vientiane

P4100029.JPG

Après un bus de nuit, nous arrivons a la gigantesque gare routière de Vientiane (il n’y a pas de trains au Laos donc c’est le principal moyen de transport).

Une fois s’être reposés à notre hôtel, nous partons visiter les deux principaux temples de la ville:
– Vat Sisaket avec ces très beaux temples et son gigantesque Gong.
– Vat Si Muang: un autre temple très beau avec ces nombreux bouddhas

Le soir on se promène le long du Mékong où les préparatifs de la fête de l’eau vont bon train. Un grand marché a lieu où tout se vend: vêtements, décorations et nourriture.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le lendemain nous visitons le Buddha Park, c’est un endroit où sont entreposées des statues en béton. Sur le papier ça ne fait pas rêver mais pour les laotiens, c’est un lieu de prière donc cela valait bien une visite.

On découvre ensuite l’histoire de la bière Lao dans le musée qui est situé non loin de là mais nous ne pouvons malheureusement pas voir l’usine à cause des préparatifs du nouvel an.

On finit la visite de Vientiane par le monument national de la ville: une gigantesque Stuppa dorée.

Trois jours à Luang Prabang

Nous prenons deux long bus de Vientiane pour aller à Luang Prabang.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le deuxième bus nous permet de voir des paysages splendides au cœur des montagnes, on fait un stop à mi-parcours et pour la première fois depuis longtemps nous avons presque froid!

La ville de Luang Prabang est exceptionnellement belle et c’est pour cette raison qu’elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Des dizaines de temples et de bâtisses d’architecture coloniale se mélangent esthétiquement.

Nous visitons les deux principaux temples:

  • Vatsensoukharam connu comme un des plus vieux temples de Luang Prabang. Les trois temples comportent de nombreux bouddhas dorés et les temples sont richement décorés.
  • Le temple Wat Xieng Thong qui est un des plus grands avec les murs recouverts de mosaïques.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On se lève très tôt un des matins afin d’assister à la quête des moines qui a lieu entre 5h15 et 6h15 dans les rues de Luang Prabang: les moines défilent en file indienne et les croyants leur font des donations sous forme de nourriture.

La ville est entourée d’eau et un paysage très vert nous entoure.

La ville a la réputation d’être très calme et relaxante. Mais nous y sommes pour la fête de l’eau et par conséquent c’est tout le contraire, ce qui ne nous empêche pas de profiter de tout ce que les festivités Laotiennes peuvent nous apporter.
Pour ceux qui se demandent ce qu’est le nouvel an Lao, je vous laisse voir mon article dédié ici.

Par contre nous regrettons de ne pas avoir eu le temps de faire des treks aux alentours, je vous conseille d’y consacrer un peu plus de temps que nous.

Pour les voyageurs:

  • Si vous avez le temps, achetez directement vos tickets de bus aux gares routières car les hôtels/agences se prennent de bonnes marges.
  • Je vous recommande de profiter de votre séjour à Luang Prabang pour dîner dans un des très bons restaurants de la ville.

Les logements:
Vientiane: une petite guesthouse d’un bon rapport qualité/prix par contre on a clairement regretté de ne pas avoir la climatisation. Il faisait plus de 40 degrés quand nous étions…
Luang Prabang: Chittana Guest house très mal noté sur agoda et booking surement a cause de la petite taille de la chambre car on l’a trouvé propre et le gérant était adorable. Elle est surtout très bien placée au cœur du quartier des temples.

Cela m’a étonné au… Cambodge!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Il n’y a quasiment pas de personnes âgées au Cambodge. En grande partie du au régime de Pol Pot… on le savait avant de partir mais c’est quand même étrange de le voir de ses propres yeux. (50% de la population a moins de 25 ans!!).
  • On voit des mariages tous le temps, ici ils ont lieu tous les jours et sur le bord de la route (wtf???).
  • Il y a beaucoup de moines, reconnaissables par leur robe orange. On les voit régulièrement faire des prières.
  • Il y a également énormément de temples qui sont tous plus beaux les uns des autres… un gros contraste par rapport aux maisons délabrées…
  • On nous demande régulièrement de payer pour tout: un pont, une montagne, des temples qui ne sont parfois pas payants… et quand on parlemente, ils deviennent moins chers ou gratuits comme par magie…
  • Il y a deux monnaies au Cambodge: le riel cambodgien et dollar américain. C’est pas facile de gérer les paiements quand on vous rend la monnaie dans deux devises différentes…
  • Les enfants nous lancent des « hello » à tout bout de champs, qu’on soit à pied ou en scooter!
  • On était étonnés de voir que de nombreux cambodgiens vivent sur le site d’Angkor, il y a plusieurs écoles et même un hôpital!
  • Tout se fait avec le sourire au Cambodge même la négociation!

[Cambodge] Phnom Penh et les temples d’Angkor

On ne peux pas visiter le Cambodge sans passer par Phnom Penh et Siem Reap, l’étape obligatoire pour visiter les temples d’Angkor. Au mois de mars, il fait très chaud au Cambodge. C’est la fin de la saison sèche et la chaleur est difficilement supportable.

Trois jours à Phnom Penh

photo cambodge2

On loge dans le quartier ´touristique’ de la ville, à défaut de calme, on est au bord du Mekong et ça c’est vraiment sympa car une large berge piétonne y est aménagée. La vue en fin de journée est magnifique.

On visite pendant ces trois jours:
– le palais royal: de très grands bâtiments magnifiques. Malheureusement le pavillon napoleon était en travaux donc on n’a pas pu le voir. On ne peut également pas rentrer dans les bâtiments (mais voir l’intérieur par de petites fenêtres) donc 10 euros l’entrée peut sembler cher…
– Le grand marché: parfait pour acheter quelque chose à manger. On y croise surtout des cambodgiens et peu de touristes: tant mieux!
– Le musée du génocide: âmes sensibles s’abstenir. On a quand même apprécié ce musée qui nous a beaucoup appris sur l’histoire la plus noire du Cambodge. Il y a beaucoup d’explications dans le musée en anglais.
– Le marché russe: on y trouve de tout! De la nourriture, des vêtements, des souvenirs, de l’électroménager… il y a vraiment la possibilité de faire de bonnes affaires.
– Les temples Wat Phnom et Wat Ounalom, tous les deux très beaux. Ce sont les temples les plus connus de Phnom Penh.

Quatre jours à Siem Reap

Pour aller de Phnom Penh à Siem Reap, on prend le bus. En pleine saison sèche le trajet en bateau peut être très long…
Après 5h de route on arrive sur place et on se repose l’apres midi car le reveil sera matinal le lendemain pour la visite d’Angkor.

  • Premier jour à Angkor:

photo cambodge

On commence par la grande boucle qui regroupe cinq temples. Partis à 6h on sera revenus à 13h.
Il est difficile de décrire ce qu’on ressent dans un lieu pareil: Imaginez vous dans des temples en ruine avec des arbres et racines ayant élu domicile et comme locataires des singes jouant sur les toits tout en étant au beau milieu de la forêt avec pour seul bruit des oiseaux et insectes (quand vous êtes chanceux et qu’il n’y a pas trop de visiteurs autour de vous).
– Le temple de Pre Rup est vide et de forme pyramidale cela nous permet d’investir les lieux et de jouer à cache cache au milieu du temple.
– Le temple de Ta Som est surtout impressionnant pour l’arriere du temple qui comporte un énorme arbre qui recouvre la porte, c’est vraiment très beau.
– On aime beaucoup aussi le temple de Neak Pean qui est plus petit mais entouré d’eau.

  • Deuxième jour à Angkor

photo cambodge3

On se lève très tôt pour assister au lever du soleil sur Angkor Wat.
Après une heure d’attente on est récompensés par un magnifique soleil juste au dessus du temple.

On passe plus d’une heure dans le temple, le plus grand du site, d’ailleurs il ressemble plus à un palais qu’à un temple avec son nombre de pièces incalculables.

On va ensuite au temple du Bayon, surement celui qu’on a préféré ce jour là avec ces milliers de visages…

On visite également ce jour là le Baphuon de structure pyramidale, la terrasse des éléphants et enfin Ta Phrom, le temple qui est le plus recouvert par des arbres, on a vraiment l’impression de marcher dans une cité perdue.

  • Troisième jour à Angkor

photo cambodge4.jpg

Journée plus tranquille avec la visite seulement de trois temples ( Banteay Ldei, Takeo et Phnom Bakhang) qu’on n’avait pas eu le temps de faire sur notre deuxième jour.
Nous passons notre soirée dans le temple de Phnom Bakhang pour voir le coucher du soleil sur Angkor Wat. Malheureusement le coucher du soleil n’est pas au rendez vous mais la lumière n’en reste pas moins magnifique…

  • Quatrième jour:  Autour de Siem Reap

photo cambodge5

Ce jour là nous louons un vélo pour aller vers les villages flottants.

Rouler dans Siem Reap n’est pas agréable avec une circulation très dense. On sort rapidement de la ville et après 30 minutes à rouler sur une route de terre, nous arrivons à la pagode Phnom Krom. On est samedi et un marché a lieu, cela nous permet de déguster de délicieuses mangues et fruits du dragon.
On monte (sur une colline) jusqu’au temple Phnom Krom pour admirer la vue sur les villages et rizières puis nous continuons notre chemin jusqu’à la ville de Chong Khneas dans le but d’aller voir le Tonlé Sap. On n’arrivera malheureusement pas jusqu’au lac car les touristes n’y sont pas autorisés sans ‘tickets’ (comprendre sans passer par une agence et un bus)…

Pour les voyageurs quelques informations utiles:

Bus de Phnom Penh à Siem Reap: il faut compter environ 5h (ajouter 30 minutes d’arrêt sur la route) en saison sèche. Préférez un petit van à un bus qui va plus vite. On a payé 12 dollars pour notre van. Je pense que vous pouvez trouver bien moins cher.
Se déplacer à Angkor: vous avez trois solutions. Le scooter pour environ 8 dollars la journée, le vélo pour 2,5 dollars (un peu moins pour un vieux vélo) ou un tuk tuk pour 15 dollars la journée (difficile de négocier en dessous de ce prix…). Comme nous étions quatre et qu’il faisait une chaleur étouffante, nous avions opté pour le Tuktuk.
Le coût des trois jours à Angkor est de 62 dollars (il est passé de 40 dollars à 62 dollars le 1er mars 2017), vous pouvez utiliser ce pass sur une semaine. Il y a également des pass une journée et un mois.

Pour la suite de notre voyage au Cambodge, c’est par ici

Nos hébergements:
– Phnom Penh: le Velkommen Guest House, un logement pratique pour son emplacement. Le gérant est plutôt sympa.
– Siem Reap: le Siem Reap Pub Hostel, c’était bien pour la piscine mais c’est tout. C’était beaucoup trop bruyant (en journée!).
– Siem reap: Kirin Marrin Angkor hotel. Les gérant sont supers et la chambre très bien pour le prix.