Pourquoi on a decidé de ne pas rester en Nouvelle-Zelande?

Je pense que chaque expatriation est différente, et comme certains d’entre vous le savent déjà: elle sera pleines de joies (toutes ces choses extraordinaires qu’on decouvre) et de tristesses (ce a quoi vous ne vous attendiez pas et qui vous deçoit). Nous avions décidé de choisir la Nouvelle-Zélande pour plusieurs raisons : d’abord parce que c’est un pays magnifique avec de nombreuses possibilities d’escapades dans la nature, ensuite parce que c’est un pays Anglophone et enfin parce que on cherchait un pays qui respecte son environnement.

Je m’excuse par avance pour le pavé a lire mais je pense qu’il est important de connaître le contexte. Je pense qu’il y a déjà pas mal d’articles qui décrivent en quoi la Nouvelle-Zélande est (aussi) un pays merveilleux. Je vous remercie par avance de votre bienveillance dans vos commentaires, le but ici n’est pas de “descendre” la Nouvelle-Zélande mais d’exposer un point de vue different. Je suis ouverte à une discussion tolérante. Je remercie d’ailleurs les amis francais et kiwi avec qui j’ai pu échanger et qui m’ont permis d’arriver à ce niveau de reflexion et de prendre notre décision.

On a voyagé un mois avant de commencer à chercher du travail et on n’a pas été décus; paysages extraordinaires, randonnées seuls au monde, activités bien balisées, des auberges de jeunesse au top avec toujours un personnel motivé pour vous donner des conseils sur vos parcours: en gros on a ADORE.

Après ça, on se base à Auckland, comme on est deux on s’est dit qu’il serait plus facile de trouver du travail qu’a Wellington ou Christchurch, de plus petites villes.

Auckland c’est comme toutes les grandes villes avec ces avantages et ces inconvénients mais j’y reviendrai un peu plus tard dans cet article.

On avait nos WHV en poche prêts a trouver un travail dans notre secteur d’activité: le vin et le conseil, des jobs qualifiés donc plus difficiles a décrocher avec un Visa vacances-travail et pourtant… Après une semaine pour monsieur et deux mois pour moi on décroche nos boulots avec comme Graal un Talent Visa car j’ai trouve mon job dans une entreprise accréditée (en resumé: une entreprise qui permet d’avoir un visa de travail car elle recrute régulièrement des étrangers: Pour voir comment on a trouvé un boulot c’est ici). Ce visa permet d’avoir également un partnership visa donc on a réussi notre objectif!

Le problème c’est qu’en fait, malgré le fait d’avoir lu de nombreux articles de blogs sur l’expatriation en Nouvelle-Zélande, nous avons été très déçus par de nombreuses choses qu’on ne soupçonnaient pas et qui font qu’on a décidé de ne pas rester. Je dois quand meme expliquer qu’on était parti pour avoir une meilleure qualité de vie (pas gagner plus mais mieux vivre) ce qui pour nous signifie un meilleur environnement et un meilleur équilibre vie pro/vie perso.

Vous me direz surement qu’il ne fallait pas choisir Auckland et vous avez sûrement raison mais je préfère quand meme relater notre experience car j’espère qu’elle sera utile à certains d’entre vous.

Auckland n’est pas piétonne et ne comporte que très peu de transports en commun ce qui signifie: plus de voitures, plus d’embouteillages et plus de pollution. J’aime marcher et même si je continue a le faire a Auckland, ce n’est pas une marche agréable où l’on doit traverser autoroutes et voies rapides régulièrement avec tres peu de passages pietons. Oui Auckland est une ville mais justement ce n’est pas une petite ville (plus de 1,5 millions d’habitants) et avec la réputation eco-friendly du pays j’aurais espéré un meilleur reseau de transports et une ville faite en pensant aux pietons et non seulement aux voitures. J’adore les week-end ici entre oceans et rando à moins de 30 min en voiture mais notre semaine on la passe en ville donc il est important de bien s’y sentir. C’est un problème plus global d’ailleurs : Les Néo-Zélandais ne respectent pas leur environnement comme j’ai pu le lire dans beaucoup d’articles, c’est meme tout le contraire! La Nouvelle Zelande est un des pays qui polluent le plus au monde (Ils émettent 5 fois plus de CO2 par habitant que la Chine! Source: Greenpeace) car ils utilisent enormement de pesticides et ils ont beaucoup trop de bétail ce qui pollue les sols. Ils n’ont meme pas besoin de tout ca car le balance commerciale est clairement excédentaire (industrie laitière est la première pour l’instant dans le pays).

 

Ensuite, la ville n’est pas assez dynamique: il y a une excellente offre culinaire, quelques bon musées et un bord de mer a couper le souffle mais il manque cruellement une offre culturelle pour une ville de cette taille et ça se ressent en ville, après 20h il n’y a plus grand monde dans la rue et les kiwis sont souvent couchés passé 22h (ce sont eux qui le disent). En discutant de ça avec des kiwis, ils m’ont dit que le problème c’est que tout le monde voulait avoir une maison, donc la ville s’étendait de plus en plus et personne ne souhaitait conduire une heure ou plus pour sortir en semaine… ou d’ailleurs tout le temps. Un de mes collegues m’a confié lors d’une journée séminaire dans le centre ville qu’il ne venait dans le centre d’Auckland qu’une fois par an et pourtant il habite a moins de 10 min en voiture ou 15 min en transport en commun du centre-ville…

Enfin la ville est chère (logements hors de prix et légumes et fruits très chers) pour avoir des logements de mauvaise qualite (mal isolé, sans chauffage, de nombreux logements comportent des pièces sans fenetre et pourtant en ayant habité à Paris on n’était pas trop regardants niveau apart…) et une offre pauvre (ce qui est logique puisque le marche intérieur est tout petit avec seulement 4,5 millions d’habitants) mais ça n’en reste pas moins une déception. Pour moi elle cumule tous les inconvénients de la ville (trop de bruit, de pollution, de voitures) sans les avantages (dynamisme et bonne qualite des transports en commun).

Je pourrais comparer cette ville à Los Angeles pour son côté sans transport en commun (ville dans laquelle je ne me suis jamais projetée), ou un village anglais pour son côté tranquille mais ça montre tout le paradoxe de cette ville: si javais voulu la tranquillité je serai allée dans une petite ville, loin de la pollution et des embouteillages  mais non j’ai choisi la ville pour son dynamisme qui y est cruellement absent.

Alors non je ne pense pas que ca n’a pas fonctionné car nous avons idéalisé le pays ou parce qu’on ne s’est pas suffisamment projeté mais surtout car ce n’était pas le pays pour nous, et après avoir vécu dans plusieurs pays on sait ce que l’on veut et ce qu’on ne veut pas et clairement énormément de villes remplissent nos critères mais pas Auckland malheurement. Je n’ai pas écris cette article pour démoraliser les gens car je trouve toujours que ce pays est incroyable a bien des niveaux (un de plus beaux que j’ai jamais visite et que les kiwis sont vraiment adorables entre autres) mais pour permettre a d’autres personnes de connaitre cette réalité trop peu decrite dans les médias et reseaux sociaux. J’aurais vraiment aimé lire ce genre d’article avant d’arriver donc c’est pour ca que je le fais aujourd’hui.

Je suis ouverte a la discussion et je pense aussi à ceux qui vont s’installer en Nouvelle-Zélande dans quelques jours, quelques mois ou quelques années. N’hésitez pas a commenter si vous avez des questions spécifiques, je serai ravie d’y répondre. Meme si nous avons décidé de partir, ca reste quand meme une super experience.

Publicités

[Nouvelle-Zélande] Trois jours en van dans le Northland

On avait un week end de trois jours, on s’est donc dit que c’etait le bon moment pour visiter le Northland et nottamment aller jusqu’a Cap Reinga, point de rencontre entre la mer Tasman et l’Océan Pacifique.

On avait déjà fait la région de Whangarai, on n’y passe alors que la nuit pour pouvoir se rapprocher le plus possible de Bay of islands. On dort au camping gratuit de l’i-site de Whangarai. C’est un parking donc c’est pas très beau mais en arrivant tard et repartant tot le matin, ca nous était égal (Je l’ai déjà dit dans d’autres articles mais téléchargez l’application Campermate pour avoir tous les campings de Nouvelle Zélande C’est gratuit! puis téléchargez la carte en hors ligne et vous n’avez meme plus besoin d’internet!)

1 er jour Bay of islands

On avait reservé un tour en bateau dans la Bay of islands mais malheureusement on apprend une heure avant l’arrivée qu’il est annulé. Au lieu d’aller à Russell on va plutot a Pahia ou il y a beaucoup plus de départs de bateau on reserve auprès de Ocean adventures un tour de 1h30. Je suis pas sure que les tours se valent, j’aurai prefere un tour de 4h mais malheureusement on n’avait plus le temps. Par contre je trouve que pour 1h30 sur mer, 125 dollars par personne c’est plutot très cher…)

Le tour nous fait passer parmi les iles de la baie dont certaines ont de belles plages de sable blanc et des eaux transparentes, on se croierait presque dans les caraibes (sauf qu’il fait froid ici…). On passe par le cap Brett et surtout par Hole of the rock en bateau. Un tour en bateau dans Bay of islands est pour moi indispensable pour apprécier la région.

On passe ensuite par Waitangi treaty ground sans le visiter (2/3h de visite si ca vous interresse, pour les residents c’est 20 dollars au lieu de 40 dollars pour info) car nous n’avions encore une fois pas le temps à cause de notre tour annulé du matin et comme d’habitude tout ferme à 16h donc malheureusement c’est sérré niveau temps. On va ensuite a Kerikeri pour visiter le village historique.
C’est un lieu plutot joli avec des maisons anciennes et un village maori dans un joli parc traversé par une riviere, on finit cet endroit en allant voir la rainbow falls.

Le soir nous dormons dans un camping géré par le doc (Il s’agit de Tokerau beach Campsite pour ceux que ca interrèsse) et c’est peut etre un des plus beaux campings qu’on ait fait. Entre un lac et la mer, on arrive au coucher du soleil pour profiter de manger dehors avec vue sur la mer: on est bien!

2 ème jour:  La pointe nord

L’objectif du jour c’est d’aller a Cap Reinga.
La route n’est pas courte et on est pas les seuls! Le site est un des plus instagrammés de la nouvelle zelande!

En arrivant on retrouve un parking gigantesque bien rempli! Au cape Reinga il y a de longues randonnées mais également des courtes accessibles au chaises roulantes. Il y a donc beaucoup de familles et de personnes agées (qu’on ne voit que rarement sur nos balades habituellement).
L’endroit est bien evidemment a couper le souffle et les paysages vallonnés sont tous différents autour de nous!

Après ca on reprend la route et on s’arrete un peu plus loin au te paki sand dunes. On se demande ce que font ces dunes de sables gigantesques au milieux des paysages verts typiques de la Nouvelle-Zélande. L’activité ici c’est de surfer sur les dunes, on loue des sandboard sur place et c’est parti pour 1h30 de descente sur les dunes. Il n’y a pas de limite de temps mais remonter les dunes a pied après une descente est très physique, après une dizaine de descente on redescend epuisés, plein de sable mais heureux! L’activité est vraiment fun.

Pour manger on s’arrete à Rarawera beach qui est une très belle plage. La couleur turquoise de l’eau et le sable d’un blanc étincelant finira de vous convaincre. je vous recommande vraiment ce stop car c’est très beau.

On conduit ensuite tranquillement jusqu’a notre camping du soir. On prend une route assez incroyable à la tombée de la nuit ou on croise bovins, moutons, rapaces, rongeurs… On a pourtant pas mal roulé en Nouvelle Zelande mais on a l’impression d’etre dans une foret enchantée.

Le camping du soir c’est celui du doc: le Trounson Kauri Park Campground. On dort la car le camping donne sur la foret de Trounson qui est un des meilleurs endroits de Nouvelle-Zélande pour observer des kiwi à l’état sauvage. On passe plus de 2h dans la foret cette nuit la (munissez vous d’une lampe rouge) pour essayer d’en voir un. Malheureusement on revient bredouille car il pleut se jour la et il est impossible d’entendre les pas des kiwis. Si vous voulez tenter votre chance la marche est la Trounson loop track.

3 ème jour Waipoua forest

Une balade dans le Northland c’est aussi l’occasion de voir les plus vieux et grands kauri de la Nouvelle Zélande. Le meilleur endroit pour le faire c’est la Waipoua forest.
On fait alors quatre marches (on aurait voulu en faire plus car elles sont relativement courtes mais ce jour là il déluge donc on est pressés de retrouver un endroit sec.
– La Yakas walk
– La Four sisters walk
– Le plus grand arbre est le walk tane mahuta
Te matua ngahere walk (pour voir le 2ème grand arbre de Nouvelle-Zélande)

Sur le chemin de retour on s’arrête à la Manghawai head pour faire la Beach walk.

C’est déjà le retour à Auckland et je vous conseille vraiment de faire le Northland sur une semaine car 3 jours c’est beaucoup trop court: On a roulé plus de 15h ce week end là…

 

Gastronomie à Auckland #2

On continue la série « bonnes adresses food à Auckland avec les trois restaurants ci-dessous. Ne les lisez pas si vous avez faim 😉
The French Cafe (Néo-zélandais)

Depuis qu’on est arrivés à Auckland, c’est le restaurant gastronomique qu’on m’a le plus recommandé (avec the Grove et le restaurant de la Sky Tower). On a pris le menu dégustation et on a pas été décus! Des fruits de mers, des légumes et fruits locaux, des textures et saveurs plus originales les unes des autres. Le dessert chocolat et agrumes était parfait! (et pourtant je ne suis pas fan de desserts entierement au chocolat). Seul bémol: La décoration, un peu trop sommaire à mon gout… Le service était également irréprochable, on a été surpris par le nombre de serveurs francais! (3 sur les 5 qui nous ont servis pendant la soirée!).

Gusto at the grand (Italien)

On commence par notre coup de coeur! On est arrivés par hasard dans ce restaurant et quelle surprise! A l’heure ou j’écris ces lignes (après 4 mois à Auckland) c’est toujours notre restaurant préféré! C’est un restaurant italien semi-gastronomique et ça se voit: un service au top, une nourriture originale avec plein de produits frais 🙂 on avait pris une polenta crémeuse à souhait! Et les gnocchi en dessert a la vanille et au miel étaient incroyables! Ce restaurant sera toujours un bon choix pour une soirée en amoureux ou entre amis 🙂

The Britomart CountryClub (Pub/Brasserie)

On retombe sur un budget plus classique (environ 20$ le plat) pour un lieu plutot sympa a Britomart. Une ambiance hyppie chic avec de jolies tables en bois, de la verdure et des grandes télés pour suivre les évenements sportifs. On vient au Britomart CountryClub surtout pour ces pizzas: Elles sont cuites au feu de bois 🙂 Je vous recommande la Prosciutto qui etait délicieuse! En hiver ils mettent des chauffages extérieurs car l’endroit est ouvert (mais protégé en cas de pluie). Je vous recommande donc plutot d’y aller pendant les beaux jours.

[Nouvelle-Zélande] Auckland en une semaine

Pour les deux premiers jours, jetez un coup d’oeil sur mon article ‘Auckland en deux jours‘ puis explorons un peu plus la ville sur les cinq jours restants:

3 ème journée Ponsonby, K Road et Cornwall Park

Flannez sur Kroad ou karaxxxxx road pour chiner des vêtements ou des vinyles. Si vous voulez prendre le petit déjeuner sur place, vous n’aurez que l’embarras du choix avec de très nombreux cafés.

Ponsonby c’est surement mon quartier préféré d’Auckland, avec ses jolies maisons en bois et sa rue commerçante qui regorge de beaux magasins, restaurants et bars.
C’est le quartier hypster de la ville et on le remarque tout de suite par la façon dont sont habillés les habitants: éclectique!

Dejeunez dans Ponsonby central, un marché intérieur rempli de restaurants, bars et boutiques vendant de l’épicerie fine.
L’après midi allez vous promener a Cornwall parc, un des plus beaux et grands parcs d’Auckland. Vous y verrez de nombreux moutons et vaches et vous pourrez gravir One tree hill qui vous donne une superbe vue sur Auckland et nottamment les Waitakare Ranges. Il y a un salon de thé très mignon au milieu du parc dans lequel vous pourrez faire une pause

4 ème jour: Piha beach et les Waitakare ranges

Cette fois ci on loue une voiture direction les plages de l’ouest de la ville.

Piha beach c’est un peu le passage obligatoire pour tous les voyageurs car c’est une plage magnifique avec son sable noir scintillant. L’endroit est sauvage, très venteux et les reliefs qui s’en détachent sont magnifiques.

Vous pouvez le midi dejeuner à Titirangi, un quartier vraiment mignon. Je vous recommande le petit cafe local: xxxx
Les benedict eggs et l’english breakfast sont top!

L’après midi vous pouvez choisir une des tres nombreuses randonnées dans les Waitakare, ce splendide parc national a Auckland. Il y en a pour tous les goûts. D’une heure à plusieurs heures de randonnée. Vous pouvez jeter un coup d’oeil sur mon article sur les Waitakare ranges.

5 ème jour : Auckland museum & Baie d’Auckland

Retournez a Auckland domain pour faire le Auckland museum. Si il n’y a qu’un seul musée a faire à Auckland c’est celui là. On y vient surtout pour une de ses galleries consacrées a la culture maorie (il y a même deux performances par jour en surcoût si vous voulez voir un Haka) qui contient nottamment une splendide reconstitution de maison maorie. Il existe également d’autres galeries consacrées aux îles de Polynésie, Samoa et Tonga. J’ai trouvé également tres intéressante la partie sur les volcans.

L’après midi, embarquez sur un bateau pour voir des dauphins et si vous etes chanceux des baleines!
L’excursion part juste à cote du musée maritime pour 4h de bateau dans la baie d’Auckland. Il y a tellement de mammifères marins que l’entreprise qui organise ses excursions offre un autre tour si vous ne voyez ni dauphin ni baleine!
Je n’ai pas pu verifier l’information mais 1/3 des mammifères marins passent par la baie d’Auckland ce qui est plutôt impressionnant!

6eme jour: Cigale Market & Mission Bay

Si on est samedi matin (ou dimanche matin) allez à la Cigale, un marché français au coeur de Parnell. Il n’y a pas que de la nourriture française mais un bon choix worldfood. Profitez-en pour petit déjeuner ou bruncher sur place.

L’apres midi louez un velo et longez la taranaki road, vous passerez dans le tres joli quartier de Mission bay et pourrez peut etre avoir la chance (comme nous) de voir des dauphins. A noter que vous pouvez également faire le trajet a pieds mais ce sera assez long…

7ème jour: Rangitoto island ou Waiheke island.

Rangitoto que je recommande pour les fan de randonnées et de côtes sauvages car personne ne vit sur cette île. Waiheke plus pour les fan de vin et de gastronomie car il y a de sacré pépites!

Je vous laisse jeter un coup d’oeil sur mon article 3 day trip à Auckland. Pour plus d’infos sur ces deux iles.

Bonne semaine autour d’Auckland!

 

 

 

[Nouvelle-Zélande] 2 Day trip depuis Auckland #2

Gastronomie et dégustations à Waiheke Island

Vous pourrez facilement rester deux jours à Waiheke car l’île est assez grande.
D’un point de vue pratique: on la rejoint par bateau, il y en a un toutes pes 30minutes en heure de pointe sinon c’est toutes les heures.
Sur place vous pouvez prendre le bus hop on/ hop off ou louer un transport. Au choix une voiture, un vélo électrique ou un scooter (attention vous n’avez pas le droit d’être deux sur le scooter…).

Je vous liste les stops qu’on a fait
– Repas sur onetangi beach au charlies farley’s
– Rocky beach
– Oneroa beach
– Stop a palm beach
– Vue sur le peacock vineyard: la vue la plus jolie qu’on ait eue
– Dégustation de vins à Man’ô’war

Je vous ai listé les vignobles qu’on a fait mais je vous prépare un article sur la dégustation de vins en Nouvelle-Zélande.

Pour information, on a passé une nuit au Punga lodge: la gérante est tres sympa mais la nuit etait beaucoup trop cher pour l’endroit sommaire (170 dollars la nuit pour un préfabriqué… les logements me désespèrent parfois en nouvelle zelande). Mais tout ce que j’ai liste si-dessus est faisable en une journee, on etait arrives a 13h le premiers jour et le lendemain on avait essentiellement bougé l’apres midi.

Observation d’oiseaux à Tiritiri Matangi

 

On va a Tiritiri Matangi en bateau, à 1h15 d’Auckland CBD ou 20 minutes depuis le port du nord d’Auckland. On choisit l’option 2 et tant mieux car la mer est dechainee ce jour la, on a tous peur de ne pas garder notre petit dejeuner et le personnel de bord aussi car on nous distribue à tous des sachets… Après un trajet qui semble interminable on arrive enfin à l’ile. On rencontre une Néo-Zélandaise qui parle francais (elle est mariée à un Corse 😉 ) et qui nous propose de nous trouver un guide pour observer les oiseaux (on est tombés sur le week end de formation des guides), on marche donc avec CJ qui nous donne plein d’informations interressantes sur les differents oiseaux qui vivent sur l’ile. D’ailleurs en payant 10 dollars de plus votre ticket de bateau, vous avez la possibilité de faire pareil 🙂

On s’arrete ensuite a l’information center pour dejeuner et ca tombe bien, le temps s’est degage et il y a des tables a pic nic en exterieur: Parfait!

On passe l’apres midi a explorer le reste de l’ile et admirer les differents points de vue a couper le souffle tout le long de l’ile.