New York ! New York ! [première partie]

 

100_1535

C’était mon premier voyage en dehors de l’Europe et comme tout « premier gros voyage », je pense qu’on s’en souvient tout particulièrement. Je me souviens du trajet car c’était mon premier vol long courrier, j’étais arrivée trois heures en avance (aujourd’hui j’arrive bien plus tard). J’étais stressée de passer la douane américaine et en fait j’avais fait une queue de 10min en arrivant, c’était inattendu!

Les impressions en vrac que j’ai toujours en mémoire: Le look des new yorkais avec leurs pantalons larges et très longs imperméables, les ombres projetées par les immenses gratte ciels (on se sent minuscules!), l’impression d’être dans un film avec les sirènes de la police, les fumées sortant des bouches d’aération ou encore les célèbres taxis jaunes… Etre a l’étranger mais en même temps comprendre tout car j’habitais à Londres à l’époque et c’était confortable de parler la langue 🙂

C’était il y a 5 ans et je n’arrive pas a croire qu’entre ce voyage et aujourd’hui j’ai visité plus de 20 pays (oui j’ai compté! lol) dans lesquels je n’étais jamais allée! (j’ai pu également retourner deux fois aux Etats Unis pour visiter la Californie, Chicago et le Texas!). Mais New York aura toujours une place particulière dans mon coeur 🙂 Pour ceux qui me connaissent ou suivent mon blog depuis le début, je peux vous dire que mon amour des roof top (bar en hauteur/sur les toits) a démarré ici.

Revenons-en à notre itinéraire, J’avais une semaine et je ne suis même pas sortie de Manhattan tellement il y avait déjà à explorer… Entre musées, quartiers iconiques et roof tops, je ne me suis pas ennuyée! Je vais faire deux articles sur New York afin de vous donner un maximum sur mon itinéraire!

Extra centre avec Wall Street et Ground Zero

Qui ne se rappelle pas de ce qu’il faisait le 11 septembre 2001? Je peux vous dire que je me souviens encore de l’état de panique environnant même en Europe. Il était pour moi important de visiter Ground Zero pour un peu mieux comprendre ce qui c’était passé pour les américains.

Ground Zero est aujourd’hui un mémorial composé d’un musée et de grandes piscines sur lesquelles sont gravées le nom des personnes qui sont décédées ce jour-la. Je vous conseille de réserver votre visite longtemps en avance car les places sont limitées et c’est devenu une étape obligatoire pour presque tous les touristes qui vont pour la première fois a NYC (ou pas).

L’endroit est très émouvant, étrangement silencieux au centre de Manhattan, austère avec ces lignes épurées et la couleur grise qui prédomine. Le musée est assez intéressant et vous explique comment s’est déroulé la journée mais aussi ce qui c’est passé avant et après. Je vous le recommande vivement meme si il faut avoir le coeur accroché.

On mange sur le pouce puis on a profite d’être en centre ville pour continuer notre visite aux alentours, direction Wall street.

Vous ne pouvez pas rater la place de la bourse et la célèbre sculpture du taureau. On ère ensuite tranquillement dans les rues avant de rentrer dormir (J’étais réveillée a 4h du mat ce matin la…ah ah le décalage horaire!)

En bateau pour visiter Ellis Island et Liberty Island

Le lendemain direction Ellis Island et Liberty Island pour une journée en dehors de Manhattan (oui je me suis quand meme un petit peu éloignée)

On commence avec Ellis Island pour visiter le musée de l’immigration. C’est le musée que j’ai préféré a NYC et pourtant il est beaucoup moins connu! Il a la faculté de vous transporter dans l’histoire des premiers immigrants et leur parcours du combattant (littéralement) pour accéder a la terre promise.

Condition de vie, éléments sociologiques et objets du passé vous accompagneront lors de cette visite. Vous marcherez dans leur pas car le batiment ou était accueilli les futurs immigrants n’a pas beaucoup changé. Autour du musée, un joli jardin qui comporte de grands panneaux où sont gravés le noms des personnes qui sont passées par Ellis Island: Vous y trouverez peut être des ancêtres! (Ce n’était pas mon cas 🙂 )

Au retour on s’arrête sur Liberty island qui accueille la célèbre statue de la liberté. Je n’ai pas pu y monter malheureusement car elle était a l’époque en travaux. J’ai quand meme adoré la visite.

Sur le chemin du retour,  si vous ne l’avez pas déjà fait a l’aller, admirez la vue de Manhattan depuis le bateau, c’est le moment de faire vos plus belles photos!

Un peu de culture avec le MOMA et le MET

Je finis cet article par une parenthèse culturelle. Je pense que NYC est une de ces villes comme Paris ou Londres ou vous ne pouvez pas repartir sans avoir visite au moins un musée. En général les visiteurs hésitent à NYC entre MOMA, MET, Guggenheim et Musée d’histoire naturelle: Dur choix tellement les musées me parraissent plus intéressants les uns des autres !

Pour ma part, je voulais principalement m’imprégner de l’atmosphère de la ville et ne pas rester enfermée entre quatre murs, j’ai donc éliminé le musée d’histoire naturelle (ceux de Paris et Londres sont également très bien) et le Guggenheim car j’avais déjà au moins admiré le meme type d’architecture à Bilbao.

Je ne regrette absolument pas d’avoir visiteé le MET et le MOMA, tous les deux dans des bâtiments incroyables et avec des oeuvres magnifiques. Les musées sont tellement immenses que j’avais choisis de visiter certaines parties.

Entre les deux musées on a mangé un Hot Dog donc le stand qui se situait juste en dehors du musée.

Je vous laisse pour l’instant ici, je crois que vous avez déjà pas mal de lecture et on se retrouve bientôt pour la deuxième partie du voyage.

Publicités

[Nouvelle-Zélande] Au coeur du pays entre Taupo et Rotorua

Je vous retrouve aujourd’hui pour un petit week end entre Taupo et Rotorua. Si vous me suivez depuis le début, vous savez que j’y suis déjà allée donc cet article va venir completer pour plus d’idées de visites: On avait pu marcher dans la splendide red wood forest et profiter des bains du polynesian spa .
Cette fois ci le but et de visiter Taupo (que nous n’avions pas eu le temps d’explorer) et un des parcs géothermiques de Rotorua.

Pour ce we on est partis avec l’application mobile de Frogs, l’agence de voyage francaise basée en Nouvelle-Zélande. Cela nous a permis d’en apprendre plus sur Rotorua et Taupo (et en plus c’est en francais!): c’est d’ailleurs ce qu’on a preféré sur l’application ne voyageant pas avec de guide de voyage. Un bon point également pour la carte en hors ligne plutôt pratique pour bouger :). J’aurai aimé néanmoins avoir plus de points de visite mais je suis sûre que l’application s’enrichira avec le temps 🙂

Taupo et son gigantesque lac:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On reserve via bookme un tour pour voir les célèbres gravures maories autour du lac de Taupo visibles seulement depuis un bateau. On réserve auprès de Sail Barbary pour un tour en voilier, un peu plus long mais tellement agréable, on profite du lac, du vent et des histoires maories du capitaine. On s’arrête après ça à l’autre passage obligatoire qui sont les Huka falls, d’impressionnantes cascades à quelques kilomètres de là. Elles ne sont pas impressionnantes par leur hauteur mais par leur débit qui peut remplir 5 piscines olympiques en quelques secondes… les eaux sont d’une couleur bleu glacial.
On s’arrête ensuite à la butcher’s pool, une piscine d’eau chaude qui est maintenue par les collectivités locales. On rencontre un maori (Je ne me rappelle plus de son prénom malheureusement…) qui fait du couchsurfing, il nous explique que c’est son moyen à lui de voyager 🙂

On finit la journée par un tour autour du Blue lake, dont la marche commence par la route mais qui se déroule quasiment ensuite seulement en forêt. On longe le lac et les reflets des arbres sur l’eau sont vraiment magiques.

Rotorua et ces parcs thermiques :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En rentrant à Rotorua on passe par le village Maori de Ohinemutu et on admire les belles demeures sculptées.

Cap pour Wai-o-tapu, lors de notre précédent voyage a Rotorua, nous n’avions pas pu faire de parc géothermique car nous n’avions pas de voiture.
Petite parenthèse sur ces parcs: ils sont chers oui et c’est difficile de choisir mais c’est un super moyen de pouvoir voir différents phénomènes géothermiques qui manquent malheureusement de diversité dans le parc géothermique gratuit de Rotorua 😦
Le parc est plutôt grand et bien entendu nos pool préférées sont la champaign pool et yellow pool qui sont colorées à souhait 🙂 on assiste également a la démonstration du Lady Knox Geyser (non non ce n’est pas naturel, un monsieur vient verser une solution pour créer l’irruption…) qui nous fait penser à Disneyland…
N’oubliez pas d’aller aux ‘mud’ pool en repartant du parc: ces piscines de boue sont assez impressionnantes!

On continue en allant faire une randonnée autour du lac Tarawera. Ce lac est tellement grand qu’il y a différentes portions de randonnées tout autour du lac (il faut 4 ou 6h pour en faire le tour). Mais il faut savoir qu’il y a énormement de lacs dans le coin donc vous n’aurez que l’embarras du choix.

On finit notre journée par les Okere falls, une petite balade qui longe la rivière 🙂

Un peu plus de Nouvelle-Zélande? C’est par ici :

 

Quelques jours dans le sud de la Corse

100ème article sur le blog! J’aurais peut-être dû faire un article spécial pour l’occasion… Commencé pour raconter notre tour du monde, j’y ai pris goût car je pense que ca nous fera de supers souvenirs. Et puis c’est pratique pour la famille (pour avoir des nouvelles) et les amis qui cherchent les bons plans pour leurs vacances. Je n’oublie pas les lecteurs que je ne connais pas ‘en vrai’ mais qui ont toujours été bienveillants envers mes articles que ce soit dans leurs commentaires ou leurs discrets « like » :). Je ne sais pas trop combien de temps ce blog continuera, ca dépendra, je pense, de l’inspiration et du temps assurémment! (car on ne s’imagine pas comme ça, mais ça prend pas mal de temps). Je ferme la parenthèse pour aujourd’hui :).


Nous avons loué une jolie maison à Tizzano à côté de Propriano pour quelques jours en septembre avec des amis. Je peux vous dire que depuis la maison, on a certainement vu nos plus beaux couchers du soleil…

Nous avons déjeuné à la maison la plupart du temps mais nous avons également mangé dans deux restaurants que nous avons apprécié:

  • L’Escale à Tizzano: un agréable restaurant en bord de mer.
  • Le palm beach de la plage de Palombaggia: des poissons et fruits de mer frais avec d’incroyables desserts.

C’était des vacances relaxantes pendant lesquelles nous avons profité de la maison et de la plage de Tizzano qui se situait juste en dessous de la maison: nous avions la plage pour nous tout seuls grâce au fait qu’on ait évité la période des vacances scolaires :).

Nous avons également un peu visité la corse:

  • Une journée à Bonifaccio avec la visite des remparts de la ville et des escaliers d’Hadrien et une excursion dans les îles Lavezzi: c’était magnifique!
  • Une randonnée le long de la plage du côté de la plage d’argent: c’est là qu’on a pu voir notre plus beau coucher du soleil.
  • Une journée à Porto Vecchio et l’après midi à la plage de Palombaggia
  • Un après midi à remonter la corse du sud vers le nord par l’ouest où on a pu admirer (entre autres car toute la côte est magnifique!) les calanques de piana et la réserve de Scandola.
  • Enfin une soirée à Calvi: la ville que j’ai préféré en Corse. Les remparts sont magnifiques et nous avons passé une agréable soirée à écouter un groupe de musique jouer dans un des bars du port.

Bon séjour en Corse!

[Nouvelle-Zélande] L’incroyable parc régional des Waitakere ranges

Si comme nous vous êtes basés à Auckland, les parc régional des Waitakere ranges est une visite obligatoire , d’une part car il est incroyablement beau et ensuite parce qu’il héberge les célèbres plages de l’ouest au sable noir qui scintille. Je vous emmène avec nous pour trois sorties indispensables pour visiter l’essentiel du parc régional.

Découverte des plages de l’ouest

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après avoir déjeuné à Titirangi, la petite ville située dans le parc national, on commence par la plage la plus au sud: Whatipu beach
Cette plage nous impressionne avec ces dunes balayées par le vent… la plage elle-même a un côté très sauvage qui est accentué par le fait qu’on soit les seuls sur la plage..
Cap ensuite sur Piha beach: vous ne pourrez pas aller de l’une à l’autre en longeant le bord de mer, il vous faudra repasser dans la forêt. Une heure après on y est, et là ce n’est plus pareil, plusieurs personnes marchent le long de la plage. Piha beach est la plage la plus connue de Nouvelle-Zélande car elle a servi de lieu de tournage au film ‘le pianiste’. Une petite marche bien balisée nous emmène jusqu’a un joli point de vue qui nous permet d’admirer le lion rock, cette célèbre roche en forme de lion allongé.
Avant de nous rendre à la dernière plage de notre parcours on s’arrête au Tasman lookout, un beau point de vue qui surplombe toutes les plages.
On arrive enfin à Bethells beach ou la rivière Waitakere rencontre la mer, des cabines de sauveteurs le long de la plage me rappelle certaines plages de Californie sauf que là, le sable est noir et il fait très froid! On est en hiver et le vent ne nous fait pas de cadeau. On apprécie néanmoins la beauté encore sauvage de l’endroit.

Randonnée dans la forêt

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette fois ci on veut explorer un peu plus les Waitakere côté forêt.
On fait un premier stop au Arataki visitor center pour se faire conseiller sur les randonnées. Je vous recommande de vous y arrêter. Ils ont construit une platforme en bois qui offre une vue degagée sur la forêt et la mer Tasman: magnifique!

Notre première marche est assez longue mais nous permet de faire une belle balade en forêt: il s’agit de la Montana Heritage Track.

On fait ensuite une autre randonnée: la Mokoroa falls track. Elle fait quelques kilomètres aller-retour et conduit à une cascade comme son nom l’indique.

Muriwai et les colonies de fou de bassant

Cap cette fois ci au nord des Waitakere ranges. On souhaite aller à Muriwai la plage le plus au nord du parc.
On retrouve le sable noir et comme on y est un jour très venteux il y a de nombreux kite surfer. On s’arrête une demi-heure pour les admirer… ils sont impressionnants! Dans les dunes on voit de nombreuses familles qui dévalent les pentes en luge.

On fait la marche jusqu’à la colonie de fous de bassants (Gannet colony en anglais) très connue dans les environs. On est d’ailleurs pas tout seuls, de nombreux spectateurs profitent de la vue. Les fous de bassant s’approchent tout près de nous, c’est le printemps et on les voit s’affairer autour de leur nids.

On finit notre journée par la Te hanga walkway qui se situe un peu plus loin en revenant vers Auckland. Cette marche nous emmène dans le bush jusqu’à déboucher sur l’océan.

D’autres articles sur la Nouvelle-Zélande? C’est par ici:

Un Kanelsnegle à Copenhague

Copenhague est la première ville scandinave qu’on a visité et ça m’a donné envie de découvrir un peu plus le Danemark mais également d’autres pays du nord de l’Europe.

Les deux éléments qui nous ont marqué à Copenhague sont d’abord la décoration scandinave et ensuite le prix de la nourriture.

  • Nous avions loué un appartement AirBNB et on s’est retrouvé dans un appartement de hipster décoré de façon très épuré entre bois et meubles bruts, entre moderne et vintage.
  • Même si on nous avait déjà dit que le prix des repas serait élevé, on a quand même été surpris. Pour vous donner un ordre d’idée, un repas type « snack » coûte entre 20 et 30 euros!

Que faire à Copenhague?

  • Je commence par le plus connu de Copenhague: La petite sirène! Alors la taille va vous surprendre, mais effectivement la statuette est très mignonne! Même si vous n’êtes pas fan, la balade dans le parc pour arriver jusqu’à la statue vaut le détour. Je vous conseille de prendre un vélo (c’est plus sympa!), nous ne l’avions pas fait et on a un peu regretté.
  • Encore autre chose de connu, les maisons de Nyhavn. Vous passerez automatiquement devant car elles sont dans le port de Copenhague qui est très mignon et en plein centre.
  • Nous avons également visité la Carlsberg factory, comme le Guiness store de Dublin, on nous emmène dans l’histoire de la marque, la fabrication de la bière et une dégustation en fin de parcours.
  • Certainement la visite que j’ai préféré à Copenhague: Tivoli. C’est un ancien parc d’attraction qui existe depuis presque deux siècles. C’est très féerique et même sans faire d’attractions la balade dans le parc est très sympa.
  • Se promener dans le quartier de Christiania : ce quartier est particulier car on prétend qu’il n’y a aucune règle qui le régit, les personnes qui y habitent sont « libres » des taxes, de l’état… Il est interdit d’y prendre des photos ou faire des vidéos et il y a beaucoup d’évènements en plein air, concerts, artistes. C’est très atypique et on a beaucoup aimé aussi.

Que faire autour de Copenhague?

  • Aller à Roskilde pour voir les tombeaux des rois du Danemark et visiter le musée des bateaux viking. Pour y aller nous avons pris un train de la gare de Copenhague qui nous a déposé à Roskilde, de là nous avons marché jusqu’à la cathédrale qui est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Ensuite nous sommes allés visiter le musée qui abrite des bateaux retrouvés dans la baie de Copenhague. On nous explique également le quotidien des Danois à l’époque viking: très intéréssant et ludique!
  • Explorer le château d’Hamlet: Helsingor. Nous avons également pris le train de Copenhague, c’est vraiment très facile de s’y rendre. Le château est plutôt joli!

Ou manger?

Nous avons fait un seul restaurant scandinave que je vous recommande.

Pour les autres repas, nous avions pris des sandwichs où acheté en supermarché.

N’oubliez pas néanmoins de déguster un Kanelsnegle (roulés à la cannelle ou cinamon roll) dans une boulangerie, c’est délicieux!

Bonne visite!!!