Gastronomie à Auckland #2

On continue la série « bonnes adresses food à Auckland avec les trois restaurants ci-dessous. Ne les lisez pas si vous avez faim 😉
The French Cafe (Néo-zélandais)

Depuis qu’on est arrivés à Auckland, c’est le restaurant gastronomique qu’on m’a le plus recommandé (avec the Grove et le restaurant de la Sky Tower). On a pris le menu dégustation et on a pas été décus! Des fruits de mers, des légumes et fruits locaux, des textures et saveurs plus originales les unes des autres. Le dessert chocolat et agrumes était parfait! (et pourtant je ne suis pas fan de desserts entierement au chocolat). Seul bémol: La décoration, un peu trop sommaire à mon gout… Le service était également irréprochable, on a été surpris par le nombre de serveurs francais! (3 sur les 5 qui nous ont servis pendant la soirée!).

Gusto at the grand (Italien)

On commence par notre coup de coeur! On est arrivés par hasard dans ce restaurant et quelle surprise! A l’heure ou j’écris ces lignes (après 4 mois à Auckland) c’est toujours notre restaurant préféré! C’est un restaurant italien semi-gastronomique et ça se voit: un service au top, une nourriture originale avec plein de produits frais 🙂 on avait pris une polenta crémeuse à souhait! Et les gnocchi en dessert a la vanille et au miel étaient incroyables! Ce restaurant sera toujours un bon choix pour une soirée en amoureux ou entre amis 🙂

The Britomart CountryClub (Pub/Brasserie)

On retombe sur un budget plus classique (environ 20$ le plat) pour un lieu plutot sympa a Britomart. Une ambiance hyppie chic avec de jolies tables en bois, de la verdure et des grandes télés pour suivre les évenements sportifs. On vient au Britomart CountryClub surtout pour ces pizzas: Elles sont cuites au feu de bois 🙂 Je vous recommande la Prosciutto qui etait délicieuse! En hiver ils mettent des chauffages extérieurs car l’endroit est ouvert (mais protégé en cas de pluie). Je vous recommande donc plutot d’y aller pendant les beaux jours.

Publicités

5 idées pour manger sainement en backpack

Je n’ai pas trop vu passer d’article sur le sujet et pourtant… quand on voyage sur le long terme et qu’on a un quotidien plutot sportif, il est primordial de bien manger!

Je sais que beaucoup d’entre vous sont en mode pate/riz pour faire des economies, mais je vais vous donner mes astuces pour manger sainement sans dépenser beaucoup plus. Nous changions tous les deux jours d’endroit donc l’excuse « je bouge trop souvent » ne marche pas. Nous avons cuisiné de cette maniere en auberge de jeunesse, en AirBNB et en Van 🙂 Il vous suffit de vous dire que vous aurez 1/2 kilos de plus en nourriture dans le sac donc emmenez moins d’habits et prevoyez un 70 litres plutot au’un 60 litres. Entre nous, en asie on se balade toujours avec plus ou moins 1 litre d’eau sur nous donc ca ne change pas grand chose!

Je précise que cet article ne concerne pas l’asie ou manger dans la rue est beaucoup plus facile et sain 🙂

  • Je repère ou acheter des fruits et légumes pas cher et de saison! Pour nous c’etait au bord de la route en Nouvelle Zélande et Australie, il faut pas hésiter à faire les marchés aussi. 
  • Je planifie mes courses: J’entend par la que si je sais que je vais aller dans un endroit mega touristique j’essaye de faire les courses avant, pareil pour les endroits perdus ou aucun grand supermarche n’est disponible. Cela me permet d’acheter moins cher et donc d’avoir plus de budget pour des produits frais 🙂
  • Je n’hésite pas à acheter au poids! Fini les tranches de jambons en barquette, fromage en barquette, sac de noisettes ou de biscuit…. Acheter au poids coute beaucoup moins cher et vous ferra moins gacher de la nourriture. Vous ne prenez que ce dont vous avez besoin.
  • Je limite les produits industriels : notre meilleur ennemi c’est les biscuits bourrés de cochonneries! Achetez plutot barres de cereales et fruits sec au poids et puis si vous n’aimez pas ca un encas pain (ou pain de mie ou biscotte) beurre/beurre de cacauette/chocolat noir c’est parfait aussi! Je dis limiter car les boites de conserve c’est bien utile pour completer un repas 🙂
  • J »investis » dans un tupperware comme ca je cuisine un repas que je pourrais manger le lendemain, ou je mange un plat au lieu de manger un sandwich en rando (salade de pates au top!) ou je conserve un peu plus longtemps mes aliments
  • Je me munis d’épices : une ou deux différentes et ca vous permettra de cuisiner les memes legumes tout en variant les saveurs 🙂 Pour ma part j’adorais « mixed herb » (qui se rapproche de nos herbes de provence) et « smoked paprika » (parfait avec tout sorte de courges et pommes de terres miam!)
  • Je n’hésite pas a « échanger » : que ce soit en Australie ou en Nouvelle-Zélande il y avait toujours un coin « free food » alors il ne faut pas hésiter a planifier son repas en fonction de ca et aussi a laisser des ingredients qu’on a en trop grosse quantité pour d’autres 🙂

[Nouvelle-Zélande] 2 day trip sans voiture depuis Auckland

Dans cette article je vous emmène pour trois escapades à la journée depuis Auckland sans voiture. Vous êtes prêts? C’est parti!

Rangitoto Island: Ce jeune volcan!

Rangitoto c’est l’île la plus proche d’Auckland: en seulement 30 minutes de bateau vous vous retrouvez sur l’île. En 2017 le coût est de $30 par personne mais si vous êtes prêts à prendre le bateau de 7h30 à l’aller alors c’est $20 l’AR. Attention à bien prendre nourriture et boisson sur l’île car il n’y a absolument rien du tout sur place. Je vous conseille de prendre une lampe torche avec vous pour explorer facilement les grottes de lave.

Rangitoto est un ‘jeune’ volcan de 600 ans, il est donc ‘né’ quand il y avait déjà des hommes en Nouvelle-Zélande: Je trouve ca absolument incroyable!

Je vous liste les marches qu’on a faites:

  • Summit track
  • Crater rim track
  • Lava cave
  • Walk until Mototapu coseway
  • Coastal track
  • Kowha grove
  • Kidney fern walk

Qu’est ce que vous trouverez comme type de marche sur place? De tout! D’auckland on dirait que l’ile est seulement noire et recouverte de lave mais non, il y a egalement enormement d’arbres, d’oiseaux, des berges paradisiaques… Vous en prendrez plein les yeux! Notre seul regret c’est de n’être pas allés a mccxx island qui est reliée par un pont à l’ile de Rangitoto. Malheureusement suite à des imtemperies elle est toujours en ´renovation’. On a quand meme passé 7h sur l’ile donc niveau marche vous aurez de quoi faire.

Un petit air de village à Devonport

Devonport c’est le quartier qui se situe en face de la CBD. Je vous conseille d’y aller en bateau car c’est tres rapide et plus sympa que la voiture.
A Devonport on se balade à Devonport beach et sur queen parade qui permet d’admirer la CBD et des martins pécheurs. On continue notre journée par victoria road, une jolie rue regroupant restaurants et magasins. Nous avons déjeuné à Manuka et c’était délicieux (je vous laisse voir sur cet article ce que nous avions pris).
Nous sommes ensuite montés au Mount victoria qui permet d’avoir une jolie vue de la CBD et de Rangitoto. On finit par la North head historic reserve pour voir les anciens bunkers de la 2 ème guerre mondiale ainsi que des statues maories.

 

Dans nos assiettes en… Asie du sud-est version sucré

Est ce que les articles « Dans nos assettes en… » vous avez manqué? Je sais qu’ils ont pas mal de succès car ça vous donne un autre aperçu du voyage. Cette fois ci on ne se retrouve pas pour un pays mais l’asie du sud est autour des desserts.

Avant de partir en Asie on me disait: tu verras il n’y a pas de pâtisserie en Asie, tu n’en mangeras jamais. Détrompez-vous! Dans tous les pays où on est passé on a pu déguster régulièrement du sucré et on s’est régalé! Alors je vous fait une compilation de tout ça en images et en description comme d’habitude…

les pancakes à la noix de coco:

IMG_6471

on en a mangé en Indonésie et en Thaïlande et c’était DELICIEUX! Fait à la minute devant soi, chaud et sucré, c’est le parfait encas… si on aime la noix de coco

Les Bao sucré:

je vous en avait déjà parlé dans la gastronomie malaisienne et thaïlandaise et là je vous en fait un résumé: on en avant dégusté aux haricots rouges (mon préféré) et au chocolat dans notre chaîne préférée (Din Tai Fung) mais on peut également en déguster à d’autres parfums comme au thé vert (un délice également): on en a vu sur les marchés en Thaïlande et en Malaisie.

Le riz au lait de coco:

IMG_7486

Il est parfait si on a mangé léger car les portions sont gigantesques…dans la série saveur coco, je continue avec  la confiture a la noix de coco, un délice qu’on a pu manger à Singapour et en Malaisie. Elle est de couleur verte mais je vous garantie que ça vaut le détour!

Le Taiyaki:

IMG_8138

On a pu également goûter ce fameux dessert japonais: de la glace et une pâte sucrée enfermée dans une crêpe en forme de poisson. J’avais choisi glace au thé vert et pâte aux haricots rouges : fabuleux!!! C’est en Malaisie, sur un marché à Malacca qu’on avait dégusté ça…

On continue avec un autre dessert japonais le mochi, une sorte de petite boule à la farine de riz sucrée aromatisée avec plein de parfums différents. On a goûté au thé vert et aux fruits rouge et on a pas trouvé ça bon… trop sucré et chimique à notre goût! Je n’ai pas de photo pour celui là mais vous pouvez voir à quoi ça ressemble sur ce lien.

Le Mango sticky rice:

IMG_7660

J’en reparle brièvement car j’en avais déjà parlé dans un autre article mais c’est un must-have de la Thaïlande ça c’est sur!

On reste avec le riz pour le fameux Bambou sticky rice vendu en bord de route au Laos: ce riz gluant est cuit dans un bambou avec des haricots rouge et du lait de coco: c’est délicieux et peu sucré! Désolée pas de photos non plus pour celui là mais ça ressemble à ça.

Je ne peux pas faire cet article sans mentionner les fameux banana pancakes: ces crêpes épaisses à base de banane, servie dans tous les pays d’Asie, certainement uniquement pour les touristes mais la saveur des bananes locales en fait un met délicieux!

D’autres articles « Dans nos assiettes en… » par ici:

[Nouvelle-Zélande] Un pays de vins?

En tant que français, nous sommes peu confrontés aux vins étrangers et nous avons souvent du mal à avoir une connaissance quelconque sur ces vins. Je pense que nos connaissances (en général), du vignoble portugais, italien ou espagnol sont très limitées avec quelques vins qui nous parlerons tels que Rioja, Chianti ou Porto. Alors quand on parle du « Nouveau Monde » et de la Nouvelle-Zélance, autant dire que c’est le vide ! Et pourtant…  

La Nouvelle-Zélande est un tout petit pays producteur de vin avec 0,5% de la production mondiale contre 16% pour la France ou encore 19-20% pour l’Italie. C’est également assez récemment que le vignoble s’est développé, les premières vignes commerciales datent des années 1830 mais le réel développement commercial n’est apparu que 20-30 ans plus tôt avec l’essor d’un cépage en particulier : le Sauvignon Blanc. 

Car malgré sa petite production, la Nouvelle-Zélande jouit d’une reconnaissance certaine auprès des buveurs des vins. Et c’est le Sauvignon Blanc qui a permis ce développement avec des ventes très importante en Angleterre mais surtout aux USA. D’ailleurs ce même cépage, le Sauvignon Blanc, représente 72% de la production du pays ! 

Une vision différente du vin 

Alors qu’en Europe, nous allons choisir notre vin selon sa région de production, son « terroir », son AOP/AOC/IGP, en Nouvelle-Zélande, comme dans les pays du nouveau monde, le choix du vin se fera par cépage et on en distingue au final assez peu sur le marché : Sauvignon Blanc, Chardonnay, Pinot Gris pour les blancs, Syrah, Merlot/Carbernet Sauvignon, Pinot noir pour les rouges. Il existe bien évidemment d’autres cépages mais dont la production n’est pas significative. Le pays est un gros producteur de vins blancs (plus de 80%) de par son climat tempéré plutôt frais. Les principales régions de production sont Marlborough, Hawkes Bay, Central Otago, Auckland ou encore Nelson. 

Comment choisir et où acheter son vin ? 

La Nouvelle-Zélande produit des vins de très grande qualité qui partent le plus souvent à l’étranger faute de trouver preneur directement dans le pays. Du coup, le marché intérieur est submergé par des vins dits commerciaux. 

Le moyen le plus simple pour acheter du vin c’est le supermarché mais attention vous trouverez énormément de vins de basse qualité bourrés de produits chimiques qui vous assureront un bon mal de tête à coup sûr ! Le petit caviste de quartier n’existe pas non plus en Nouvelle-Zélande, ce sont les Liquor Shop (alcools en tout genre) que vous retrouverez le plus souvent. Il existe certains cavistes de qualité comme Glengarry Wines par exemple où la sélection sera un peu plus pointue. Mais ce que je vous conseille c’est de vous rendre directement au vignoble vous trouverez des vins très différents que ceux présents en magasin et souvent très durs à trouver en magasin. La dégustation est payante la plupart du temps en Nouvelle-Zélande ! Ce qui ne manquera pas de vous étonner ou vous révolter ! 

Voilà une première introduction au vin en Nouvelle-Zélande, pour suivre je vous retrouve avec des articles spécifiques à chaque région de production en vous donnant mes conseils et coups de cœur