New York! New York! [Deuxième partie]

P1030012

Si vous n’avez pas lu mon premier article sur la ville, allez-y car celui ci le complète.

On continue pour quatre autre jours (très chargés) à NYC. Je vais essayer d’être moins longue que sur mon précédent article (Ah! Ah! Ah!).

ONU, Grand central + NY Library

Dur de trouver un titre sur cette journée, on va dire que , comme vous l’avez déjà sûrement compris, j’organisais mon itinéraire de façon géographique.

Ce matin on part visiter l’ONU avec mon ami Gabi, si tu passes par la, merci encore c’était vraiment magique. A l’époque en poste pour l’ambassade de France a NYC, il avait un passeport de diplomate. Cela nous a permis d’accéder a des parties de l’ONU qui ne sont habituellement pas accessibles pour le public.

A l’ONU on voit surtout le portrait des anciens secrétaires généraux et une petit partie des actions qu’ils réalisent. Avec le pass de Gabi on a pu accéder a la grande salle qu’on voit dans les médias quand des réunions s’y tiennent, j’ai même pu m’asseoir sur le siège de la France. C’est peut-être pas important pour tout le monde, mais j’ai été émue et je me suis sentie extrêmement chanceuse d’être la.

L’après midi, on continue l’exploration de NYC par deux stops: Le premier a la NYC library, pour tous les fan de livres, vous ne pouvez pas louper cet endroit magique, le bâtiment est magnifique et ça a vraiment l’air d’un endroit sympa pour étudier.

On s’arrête ensuite a Grand Central Terminal, la célèbre station de train NYC et ça donne envie de s’arrêter pour boire une boisson chaude et regarder le ballet incessant de passagers! En fan de gares et aéroports (sauf quand mon transport accuse du retard 😉 ), j’étais comblée!

Chruisler Building, Empire state building, et Rockfeller Center et Time Square

Apres un passage à Union square, cette très jolie place encore iconique de NYC (combien de films ont été tournés ici?). On commence la journée par l’ascension du très célèbre Empire State Building, le parcours est vraiment bien fait et nous explique la construction du célèbre bâtiment. Depuis l’Empire State Building on voit le gigantesque Central park et le Chrysler Building.

On se balade ensuite entre le célèbre bâtiment et le Rockfeller center, au passage on admire Bryant Park. Après avoir flanné dans les magasins autour et dedans le Rockefeller center (notamment le Lego store et le magasin HBO…) on monte en haut de Top of the Rock (le roof top du Rockefeller Center). La vue y est splendide et on attend le coucher du soleil tout en écoutant un concert de jazz et sirotant un cocktail. (il faut bien se faire un petit plaisir!).

On passe faire un tour à Time Square qui est aussi impressionnant que je me l’imaginais… Picadilly Circus parait bien petit a côté! et on passe au célèbre bar de la série How I Met your mother pour boire un verre.

Central park et l’upper west side (aussi appele upper best side)

Cette journée je suis seule et je me décide pour faire un tour dans Central Park, après plus de trois heures à marcher entre forêts et lacs je débouche sur l’Upper west side ou je décide de me balader tranquillement. Je redescend ensuite vers le sud de Manhattan en passant par la célèbre 5eme avenue, J’étais obligée d’aller voir de mes propres yeux la célèbre boutique Tiffany.

Le soir je rejoins Gabi pour faire un autre roof top : le 230 fifth. Le lieu est dingue et la vue sublime!

Gospel a Harlem, Highline Walk et Manhattan Bridge

Nous sommes dimanche et je voulais absolument écouter un gospel, direction le quartier d’Harlem pour écouter une messe. C’est long (plus de 3h) mais c’est une vrai performance artistique! Les chanteurs sont géniaux, dynamiques et mettent tout leur cœur dans leur récital, j’en sors ravie!

On se balade ensuite dans Harlem ou on déjeune puis on prend le metro pour rejoindre le High Line walk, peut être une des choses que j’ai préférées a NYC. Cette marche urbaine en partie sur des anciens rails de chemin de fer permet de découvrir la ville autrement, plus calme et de façon piétonne, un peu comme la coulée verte à Paris qui parait-il a inspiré le créateur de cette promenade à NYC.

On finit la journée par la traversée de Manhattan bridge qui nous permet de voir un joli coucher du soleil depuis Brooklyn sur Manhattan.

Quartiers iconiques de Manhattan

Dans Manhattan il y a aussi les tout petits quartiers connus dans le monde entier, je parle bien entendu de Greenwich Village, Little Italy, Chinatown, Tribeca, Soho, East Village, Chelsea

Que ce soit pour déjeuner, faire du shopping ou juste flâner, ce sont des passages obligatoires dans NYC. D’ailleurs je vous recommande vraiment de passer au magasin Flight001(dans Greenwich village), génial pour ramener des souvenirs utiles de NYC. Un stop a wholefood c’est pas mal aussi pour ramener quelques cosmétiques BIO.

Bon séjour a NYC 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Gastronomie à Auckland #1

On profite d’etre basés a Auckland pour tester les restaurants sur place. On nous avait dit que Auckland offrait un un choix sympa et on ne nous avait pas menti! Je vous embarque avec nous pour trois restaurants qu’on a beaucoup aimé. Ils se situent tous dans le quartier de Britomart pour information.

Ortolana (Bistronomique)  :
Le lieu est sublime entre ses verrières et le brut de ses briques rouges. De nuit avec ses guirlandes illuminées c’est encore mieux. Ce que j’aime encore plus c’est sa situation dans le quartier piéton de Takutai square. Pour une fois on ne voit pas les voitures mais seulement les gens passer 🙂
La cuisine est délicate, originale avec une petite carte. Seul bémol que je retrouve régulièrement en Nouvelle-Zélande: le sel trop présent dans les plats… c’est dommage car l’assaisonnement est en général divin alors pourquoi ajouter autant de sel? Je vous recommande les gnocchis aux champignons qui étaient très bons 🙂

Cassia (Indien)
Cette fois ci on teste un restaurant indien: l’extérieur ne paye pas de mine, mais alors l’intérieur… on se retrouve dans une semi cave avec une décoration industrielle et une lumière tamisée, si vous êtes au bar (comme nous) vous pourrez profiter de la vue sur la cuisine ouverte pour admirer les talents des cuisiniers. Une cuisine délicieuse et fine mais très (trop) copieuse donc pensez a partager un plat pour deux…

Hanoi (Vietnamien)
Un délicieux restaurant vietnamien qui propose une cuisine aux petits oignons avec des bons produits. On n’a pas retrouvé les saveurs exactes de ce qu’on avait mangé au Vietnam (pas assez relevé au nuoc-mam) mais c’était quand même très bon! On a pris des nems qui étaient très bonnes et ensuite un porc sucré. Encore une fois le lieu est très joli et agréable.

Vous voulez voir d’autres articles sur la Nouvelle-Zélande? C’est par ici:

Ile du nord:

Ile du sud:

Alors ce tour du monde, ça vous a changé?

P1030115

Voila une question que je me suis posée bien avant de partir en voyage, est ce que l’absence de routine, de toit sur nos têtes allait nous changer? et comment? Peut on encore changer profondément en étant adulte? Voila des questions sur lesquelles je vais me pencher aujourd’hui.

Ce voyage c’est un peu le rêve de mes 20 ans, un rêve que je n’ai jamais cessé d’avoir et que j’ai toujours mis dans un coin jusqu’au jour ou ce serait le bon moment.

10 ans plus tard c’est enfin le départ et il y a pas mal d’appréhensions, et oui le train train nous avait habitué à un certain confort: un chouette appart, une vie parisienne active, notre formidable réseau de transport francais (je ne suis pas ironique je le pense réellement) qui nous permettait de voir régulierement famille et amis. Pas facile de quitter tout ca mais à aucun moment des regrets de partir sur les routes pendant un an!

A mi chemin, je peux d’ores et deja que la réponse est oui:  ce voyage nous a changé! Mais pas en créant un nouveau « nous », plutot en approfondissant ce que nous sommes déjà…

  • Le fait de nous ‘être lancé’ nous a rendu plus entreprenant que jamais, pourquoi avoir peur au final? Ce qui nous retient n’appartient souvent qu’au materiel. Ca nous emmène aujourd’hui a reconsiderer nos options pour l’avenir 🙂
  • Nous avions déjà une démarche environnementale et ce voyage nous a donné envie de trouver d’autre moyens de nous engager car la pollution est partout et on a une planète incroyable. En visiter une (toute petite) partie nous le fait encore plus réaliser, protégons-la! Alors oui à notre échelle on va pas changer le monde mais ce n’est pas une raison pour ne pas agir. Je réfléchis encore à comment faire plus 🙂
  • On a jamais été des grand fans d’animaux, on les aime bien mais on a jamais senti le besoin d’en posséder. J’ai trouvé ca incroyable de pouvoir les observer dans leurs habitats naturels (en Europe c’est difficile de voir des animaux sauvages!). Ca me donne encore plus envie d’en voir, de les protéger et surtout de ne plus aller dans des zoo…
  • On commencait déjà a faire quelques randonnées avant de partir mais la Nouvelle Zélande nous a clairement changés de ce côté là: On adore les randonnées et on est impatients de découvrir encore plus de pays de cette manière.
  • Enfin, et c’est un point ou « on » a pas changé: non, nous n’avons pas envie de plaquer nos jobs mais plutôt de voir comment concilier vie active et voyages.

D’autres articles « tour du monde »:

 

[Travel bag] Que mettre dans ma trousse de toilette? et quoi éviter?

img_4326

Désolée pour ceux qui ne partent pas pour plusieurs mois de voyage par avance (je pense à la famille et aux amis qui passent par là 😉 ) mais ce genre d’article a été trop pratique pour moi donc je fais le même travail pour d’autres voyageurs en quête de trousse de toilette optimisée.

  • Le shampoing: on part avec un shampoing solide (ça prend moins de place). J’en ai deux que j’aime bien: la fleur de shampoing de Douce Nature et le cannelé de lamazuna.
  • Je prend également du shampoing sec (utile entre deux shampoings): j’avais essayé celui de lush (plus petit à transporter) mais je ne le trouve pas efficace et également la bombe manuelle de secrets de provence que je n’ai pas trouvé bien non plus… Je reste donc sur le plus connu que j’utilise depuis des années: Batiste.
  • Le gel douche: encore une fois on prend du solide. J’aime bien les gels douches solides moins agressifs que les savons classiques: il y a souvent plus d’huiles essentielles.
  • L’oriculi de Lamazuna: c’est un petit bâtonnet en bois qui remplace le coton tige, c’est plutôt pratique pour le voyage!
  • Quelques lingettes en coton: j’en avais acheté 20  chez les tendances d’Emma mais je n’en emporte que 5 que je laverai au fur et à mesure car je ne pense pas que je me maquillerai tous les jours 🙂
  • De l’huile de coco: L’huile de coco sert absolument à tout de l’hydratation du corps à démaquillant naturel.
  • Une crème hydratante visage avec protection 20: indispensable pour ma peau blanche!
  • Un gel nettoyant visage sans savon (pour pas assécher) avec une eponge konjak (qui fait exfoliant aussi).
  • Un petit gant de crin pour les peaux mortes dues au soleil!
  • Et c’est tout! Dîtes moi en commentaire si ça vous paraît trop… (bon bien entendu on prend une brosse a dent et un dentifrice…)

Pour les parisiens (et pas que), j’ai acheté tous les produits « écologiques » chez Naturalia, BioCbon et Mademoiselle Bio.

Bilan Trousse de toilette après voyage:

  • L’huile de coco c’est cool mais c’est aussi galère car si il fait trop froid ca se solidifie : on a du acheter une creme hydratante en tube pour compléter…
  • La bouteille en verre (y’avait de l’huile de coco dedans mais ca aurait pu etre autre chose) c’était une mauvaise idée: Je l’ai brisée a seulement un mois après le début du voyage… Prenez plutot des récipients en plastique c’est plus pratique…
  • Le gel nettoyant sans savon pour le visage j’aurai pu éviter et prendre seulement le savon qui s’utilise pour le corps aussi car il était doux.
  • Le gant de crin était difficile a faire sécher quand on bougeait tous les deux jours, j’ai du le jeter au bout de quelques temps car il commencait à moisir 😦 et j’ai acheté un gant exfoliant plus fin (je ne connais pas le materiau).
  • Le Shampoing solide: Mauvaise idée (en tout cas ceux que j’avais achetés) car ils ont besoin de « sécher ». Le problème c’est que lorsqu’on voyage tout le temps il n’a pas le temps de sécher et on est obligés de le mettre dans une petite boite… Conclusion: ca s’est transformé en pate et c’etait pas pratique à utiliser… (beaucoup de pertes)

D’autres articles pour vous aider avec vos sac à dos:

[Nouvelle-Zélande] Conseils pour trouver un emploi

Ballerinasandsneakers_AstuceTravailNZ

En deux mois on a trouvé tous les deux nos emplois en Nouvelle-Zélande dans nos domaines (consultant dans le vin et business analyst). Je précise donc qu’ils s’agit d’emplois qualifiés, certaines méthodes que je cite ci-dessous ne sont pas nécessaires a la recherche d’emploi dans l’hospitalité. Autre précision: On était partis avec des WHV.

Je vous donne les meilleurs conseils qu’on nous a donné pour décrocher un emploi.

  • Ne mettez pas que vous avez un work holiday visa sur votre CV (on ne vous rappelera jamais sinon), dîtes plutôt que vous êtes disponibles sans préavis et rappelez que vous habitez a auckland (ou ailleurs) meme si votre adresse figure deja sur votre CV.
  • Gardez votre CV entre 3 et 4 pages: en dessous vous n’êtes pas assez descriptifs et au dessus de 4 pages c’est beaucoup trop. On m’a souvent reproché que mes études et mes emplois n’étaient pas assez détaillés (n’hésitez pas a mettre les cours que vous avez fait et sujet de mémoire éventuel…)
  • Soignez votre vocabulaire dans votre CV et votre lettre de motivation: il doit être en ANGLAIS KIWI et non en anglais britannique (mon erreur) ou américain. Pour cela mon meilleur conseil c’est de réutiliser les descriptifs d’emploi qu’on peut trouver sur seek et les adapter a votre experience.
  • Rencontrer le plus de personnes possible… en Nouvelle Zélande une bonne partie des offres d’emploi passent par des discussions. Toutes les occasions sont bonnes: soirée expatriés, événement d’entreprise, afterwork…
  • Prenez rendez-vous de vous même avec des agences de recrutement: même si ça ne débouchera peut-être pas sur une offre d’emploi, beaucoup d’offres passent par eux. Si votre CV est clair pour eux, il le sera pour tout le monde.
  • Postulez à un maximum d’offres même si elles ne correspondent pas forcément à votre profil. Le plus votre CV circule, le plus de chance vous avez qu’il soit vu par la bonne personne. Pas besoin de refaire toutes vos lettres de motivation à chaque fois. Si les titres de postes sont les mêmes il n’y a souvent que le nom de l’entreprise et le secteur à remplacer… J’ai envoyé 200 CV en deux mois, c’est beaucoup mais c’était indispensable pour trouver un emploi.
  • Cherchez vos offres d’emploi sur seek.co.nz mais aussi sur les groupes facebook type ‘auckland jobs’. Et enfin il ne faut pas hésiter a démarcher directement par e-mail et par téléphone.
  • Relancer régulièrement vos contacts car c’est souvent comme ça qu’ils se rappelleront de vous pour une offre qui vient de leur arriver sous le nez ou d’une discussion qu’ils ont eu. J’essayais de le faire une fois par semaine pour ma part. Une entreprise m’avait dit que s’ils ne rappelaient pas dans la semaine c’est que je n’avais pas le job et je les ai rappellés deux semaines plus tard pour avoir un feedback pour qu’ils me disent que j’avais décroché le job…
  • Etudiez la liste des accredited companies en regardant toutes leurs pages de recrutement. Elles sont habituées aux CV étrangers donc vous aurez plus de chance d’être rappelés pour un entretien. De plus, si vous décrochez le job, vous avez également le droit au talent visa qui vous permet par le suite de demander la résidence 🙂

N’hésitez pas a commenter ci-dessous si vous avez des questions ou des remarques sur l’article.

Vous voulez en savoir un peu plus sur la Nouvelle-Zélande? C’est par ici:

Ile du nord:

Ile du sud: